“Rien dans ce monde n'arrive par hasard.” | Ft Songe du Crépuscule



 

 :: Archives :: Poubelle :: RPG Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

“Rien dans ce monde n'arrive par hasard.” | Ft Songe du Crépuscule

avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 09/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Sep - 17:46



Tout était annonciateur de la pire journée de ma vie.

En fait, j’avais l’impression que tous les jours s’empiraient, encore et encore, dans une litanie sans fin, comme si le destin lui-même se moquait de moi. Ou peut-être mes ancêtres avaient-ils décidé de me mettre à rude épreuve pour une faute dont j’ignorais l’existence. Que j’avais niée, probablement.

Oui, les débuts en tant que lieutenante ne sont pas faciles. Surtout lorsque l’on est une femelle. Les matous les plus baraqués jouaient des épaules et ricanaient dans mon dos ; ils se moquaient de moi, la frêle petite lieutenante choyée par le meneur, alors qu’en fait, je ne valais, pour eux, rien de mieux qu’une reine bonne à allaiter ses rejetons. Pire encore, ils allaient parfois jusqu’à se moquer de mes taches sur ma robe. Complètement stupide, comme d’habitude, mais la jalousie explique bien des comportements, hélas.

Comme si cela ne suffisait pas, je ne m’en sortais pas dans mon organisation, et cela me frustrait terriblement. Je m’emmêlais dans les patrouilles, ajoutant des félins au mauvais moment, avec les mauvais congénères… bref, un vrai casse-tête. De quoi rester prostré contre un arbre pendant des heures. Sauf que je ne voulais pas arriver à cette fin, et je me forçais à sourire, à être agréable même quand on m’insultait. Ben oui, moi je me bats, bande de cervelles de piafs.

Je décidai donc, pour m’aérer l’esprit, de filer comme une flèche dans la forêt, la tête pleine de voix railleuses : « ah ouais, tu te barres comme ça, lâchement ? », « tu veux leur donner raison, parce qu’au fond, tu n’as jamais été capable de sauver ta mère »… une cacophonie insupportable.

Ligne droite. Ne t’arrête pas. Ligne droite. Droite. Attention, un arbre. Continue. Droit devant. Oublie ces imbéciles. Ce qui ne te tue pas te rend plus forte. Voilà. C’est assez loin du camp.

En face de moi, le grand châtaigner déployait ses interminables branches vers le ciel comme s’il cherchait à l’attraper, ancrant profondément ses racines dans la terre. Les feuilles, bientôt, se teinteraient des nuances de l’automne, puis tomberaient sur le sol et s’éteindraient dans le calme et le silence. Étions-nous des feuilles, appartenant à un arbre gigantesque ?

Je m’assis face au colosse en soupirant. Lui, il avait des années d’expérience… lui, il avait certainement les réponses à mes questions. Mais ni lui ni moi ne pouvions entrer en communication avec l’autre. Dommage.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 02/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Sep - 22:39
Songe du Crépuscule était confortablement installé dans l'amas d'humus et de feuilles mortes qui formait son nid de fortune. Roulé en boule, la tête enfouie dans les épais poils de sa queue, la respiration du guerrier était lente et paisible. Dormait-il ? Oui, sans aucun doute pour tous ceux qui l'observaient. Pourtant, les yeux dorés de Songe étaient bel et bien ouverts, fixés contre la paroi terreuse de la tanière du Clan du Tonnerre. Le regard embrumé de souvenir et l'esprit vagabondant vers de lointaines forêts ...

Le petit félin soupira l'air amer, avant qu'un petit sourire en coin ne se dessine sur ses babines. Tous ces souvenirs appartenaient au passé. Songe devait se résoudre à les chérir, mais aussi à les laisser derrière lui. Cette morosité n'était pas coutumière de notre jeune chat. Peut-être que la date anniversaire son entrée dans le clan du Tonnerre n'y était pas étrangère ? ... Quoi qu'il en soit, Songe devait se ressaisir, rester au camp à se morfondre était indigne de lui !

Le guerrier commença par étirer ses longues pattes grises devant lui, laissant échapper un bâillement silencieux avant de se lever. Après avoir fait tomber de son pelage les quelques feuilles mortes qui s'y étaient accrochées durant la nuit, Songe prit la direction de la sortie. Sur son chemin, il croisa deux de ses ainés. Alors qu'il leur cédait le passage, Songe perçu quelques bribes de leur conversation : "Une femelle ... Trop jeune ... De quoi avons-nous l'air devant les autres clans ...". Songe s'arrêta, fronçant les sourcils et gonflant légèrement le poitrail sous le coup de l'agacement. Encore cette histoire ... Le mâle sorti de la tanière en ruminant ... Oui, de quoi allait avoir l'air le Clan si ses propres membres raillaient leur nouveau lieutenant ... "Des sots, gonflés d'orgueil et qui ne peuvent voir plus loin que le bout de leur museau. Voilà ce qu'ils sont ..."

Les rayons du soleil frappèrent les yeux de Songe de plein fouet lorsqu'il émergea au grand jour. La matinée était déjà bien avancée et les membres du clan, pour la plupart, vaquaient déjà à leurs occupations. Le guerrier devait en faire de même, mais tout d'abord une petite chasse lui dégourdirait les pattes et remplirait son estomac.

Alors que Songe du Crépuscule remontait silencieusement le chemin vers le grand châtaignier - où il espérait trouver un ou deux mulot bien gras pour son déjeuner - le chat ne pouvait s'empêcher de repenser à conversation qu'il venait d'entendre. Il ne savait pourquoi, le sort de la jeune lieutenante le peinait. Peut-être parce que lui -même, il y a plusieurs saisons, avait été l'objet de ces moqueries. Lui un "sans clan" avait dû faire preuve de patience, de diplomatie et parfois de quelques coups de griffes pour finalement être accepté par le clan du Tonnerre. Ces railleries, il ne les connaissait que trop bien et savait que les plus habiles d'entre-elles pouvaient avoir des effets dévastateurs même chez les plus endurcis ...

Certes, Nébuleuse Symphonie était jeune et encore inexpérimentée dans son rôle de Lieutenante. Mais comment pouvait-elle prouver au Clan sa véritable valeur si personne ne lui donnait sa chance ? Etoile des Ténèbres l'avait choisi et croyait en ses capacités. Cela suffisait à Songe du Crépuscule et cela aurait du suffire au reste du Clan ...

Après quelques minutes de marche, Songe du Crépuscule franchit la lisière de la petite clairière habitant le grand châtaignier. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant assit à ses pieds Nébuleuse Symphonie, le regard perdu vers sa cime, l'air amer ... Les paroles méprisantes que le guerrier avait surprises ce matin n'étaient apparemment pas les premières de la journée ... Ou bien y avait-il autre chose ? ... Songe hésita quelques instants, puis s'avança en direction du majestueux géant.

- "Recevez mes salutations Lieutenant" dit Songe d'une voix respectueuse en continuant de s'avancer vers sa supérieure. "Votre air grave me laisse présager quelques sombres nouvelles. Puis-je vous être d'une utile en quoique ce soit ?" Le ton était cette fois-ci plus doux et amical, bien qu'une pointe d'inquiétude pouvait s'y déceler ...
Hors RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 09/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Sep - 11:56
HRP:
 



« Recevez mes salutations Lieutenant »


Je manquai sursauter. Je m’étais si abîmée dans mes pensées que mon environnement s’était désintégré autour de moi, me laissant pour seuls repères le chant des oiseaux et la caresse de la brise légère. Mais jamais je ne me serais attendue à trouver quelqu’un ici. Un imbécile qui voulait m’enfoncer tout en subtilité ?

« Votre air grave me laisse présager quelques sombres nouvelles. Puis-je vous être d'une utile en quoi que ce soit ? »

Une de mes oreilles frétilla. Je ne connaissais pas cette odeur… étaient-ils allés jusqu’à m’envoyer quelqu’un sur qui je ne portais aucun jugement pour mieux m’écraser ? En tous cas, le vouvoiement ne décelait aucune trace d’ironie. Peut-être qu’après tout, des personnes s’inquiétaient réellement de mon état. Mais cela impliquait quelque chose d’autre : j’étais trop transparente, et je voulais me montrer imperméable au possible. Doucement, je me retournai, inclinant la tête pour saluer ce nouveau venu. Renvoyer à leur place des abrutis, oui, m’énerver contre des innocents, non. En détaillant la robe du matou, son nom me revint vaguement à l’esprit. En effet, il n’était pas un de ces idiots qui se prenaient pour le nombril du monde. Une vague de soulagement détendit mes traits crispés.

« Bonjour, Songe du Crépuscule. » j’hésitai. Une partie de moi voulait mieux connaître cet individu, une autre lui intimait de s’en méfier à tout prix. Je décidai d’être neutre, pour le moment, et de ne dévoiler qu’une partie de la vérité. « J’aime me rendre ici pour réfléchir à tête reposée. N’est-ce pas un merveilleux endroit ? »

Ma voix était ferme, mais je n’avais pu empêcher ce soupçon d’amertume de s’y mêler. La plaie était encore trop à vif ; néanmoins, tant que l’assurance l’emportait sur la déception, j’estimais ne pas avoir à m’en faire.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis
» Alanna - Rien dans ce monde n'arrive pas hasard.
» La place d'Haïti dans le monde
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans forum RPG - Céleste  :: Archives :: Poubelle :: RPG-
Sauter vers: